*Les Images Enchantées*

Le langage des couleurs

TURQUOISE
doté de propriétés rafraîchissantes et calmantes, la couleur turquoise a tendance à réduire l'activité cérébrale et s'avère donc indiquée aux personnes hyperactives, trop dynamiques, elle stimule le système immunitaire et favorise la régénération ainsi que la cicatrisation de la peau, la couleur turquoise peut activer le processus de cicatrisation des lésions graves et des brûlures, elle peut donc, améliorer l'état de la peau.

BLEU CLAIR

la nuance bleu clair renvoie au ciel et à l'eau vive, cette couleur suggère une impression de légèreté, de fraîcheur, de quiétude, elle est également très rassurante.

BLEU

spiritualité, pureté, éveil, quiétude, paix, détente, sérénité, recueillement, calme, tranquillité, fraîcheur, légèreté, repos, la mer et le ciel, l'infini et la vierge Marie, la couleur bleue est apaisante par excellence, elle offre une sérénité émotionnelle, elle symbolise l'éloignement, les idéaux inaccessibles, l'immensité et les espaces infinis, la couleur bleue peut calmer le système nerveux, ralentir le rythme cardiaque, baisser la tension artérielle, diminuer la fréquence respiratoire. Le bleu inspire les bienfaits a une action antispasmodique et sédative,  fait baisser la fièvre, soulage les démangeaisons, calme les douleurs aigues. La couleur bleue tranquillise les esprits et atténue l'excitation nerveuse, elle peut être utile dans l'insomnie. Refuser le bleu, c'est essayer d'éviter le contact avec ses problèmes les plus intimes, ses vécus émotionnels. A utiliser quand on se sent tendu, quand on a besoin  de se relaxer, à éviter quand on doit maigrir, quand il convient de montrer une image vive et dynamique, quand on sort d'une séparation, d'une déception. Le bleu est associé à la divinité dans toutes les mythologies : à Amon Râ, dieu du soleil levant dans l’ancienne Égypte ; en Grèce à Jupiter, père des dieux et des hommes, et à Junon, incarnation de la féminité féconde et épanouie ; en Inde, à Vishnou le justicier... En Chine, il symbolise le Tao, la Voie sacrée, le principe insondable des êtres. Le bleu jupitérien, couleur froide du vide, est celle de la vérité ; pour les Égyptiens, de la vérité éternelle, de l’immortalité ; la fidélité, la chasteté, la loyauté et la justice dans la tradition chrétienne. Identifié à l’air, au vent, il symbolise la spiritualité, la contemplation, la passivité et favorise la méditation, le repos. Le bleu clair reflète l’inaccessible, le merveilleux, l’évasion. Sur le plan psychologique et dans les rêves, le bleu est la couleur de la tolérance et représente l’équilibre, le contrôle de soi, les tendances à la générosité, à la bonté, un comportement réfléchi et le besoin de sérénité.

Mots clés : Paix,Vertu,Immatérialité, Méditation, Sagesse, Rêverie, Confiance, Bonté, Calme, Sécurité, Foi, Féminité

Effets psychologiques de son emploi : Calme, tendre, sincère, féminin.

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

Qu'il soit aérien ou océanique, le bleu évoque de vastes espaces calmes et sereins. Cette couleur symbolise la paix, appelle à l'évasion et au rêve. Le bleu est, depuis fort longtemps, la couleur préférée de la majorité des occidentaux. Au fil du temps, il a acquis une multitude de connotations symboliques qui se sont parfois modifiées, parfois cristallisées. Au Moyen Âge, le lapis-lazuli, pigment bleu par excellence pour les enlumineurs, était tellement précieux qu'il coûtait aussi cher que l'or, sinon plus. C'est la raison pour laquelle le bleu fut longtemps réservé aux représentations du manteau de la Vierge. Dans la Grèce et la Rome antiques, le bleu, couleur du ciel, était également la couleur des dieux Zeus et Jupiter. Le bleu possède de grandes vertus : il est calme, apaisant, pacifique. Une pièce peinte d'un bleu foncé peut même avoir un effet sédatif. Mais le bleu a aussi un côté plus dynamique, puisqu'il favorise la créativité et l'inspiration. Hygiène, fraîcheur et propreté sont indissociables du bleu. Les publicitaires le démontrent sans arrêt. Ainsi, une foule de produits devant posséder ces caractéristiques sont bleus ou ont un emballage bleu : le lave vitre, la poudre détergente avec ses particules bleues ou encore les bonbons à la menthe ne sont que quelques exemples. Le bleu symbolise la paix, le drapeau des Nations Unies et les Casques bleus en témoignent. Plusieurs expressions témoignent encore de nos jours de la variété des connotations acquises par le bleu : « être fleur bleue » (être romantique) ; « avoir les bleus » (être mélancolique) ; « avoir du sang bleu » (faire partie de la classe noble).

INDIGO

l'indigo correspondant à un bleu foncé était largement employé par les Romains, les Égyptiens et les Indiens pendant l'Antiquité. Cette couleur est reliée à l'intuition, elle évoque traditionnellement la vision physique et supérieure, celle du fameux troisième oeil, dotée de hautes vibrations, l'indigo a la faculté de soigner les troubles frappant les organes sensoriels comme les yeux, le nez et les oreilles, anesthésique et hémostatique. l'indigo a le même pouvoir sédatif que le bleu, elle stimule la glande parathyroïde, résorbe les abcès, calme les émotions. 

VIOLET

ascension, élévation, transcendance, inconnu, mystère, imagination, créativité, intuition, secret, magie, métaphysique, mysticisme, séduction, suggestion,  illumination, originalité, le violet est une couleur ambiguë et mystérieuse, car il se compose de 2 teintes antagonistes le rouge et le bleu. La couleur violette stimule les énergies subtiles, favorise la méditation et agit sur le psychisme et l'inconscient, elle apporte de la différence par rapport aux autres. Donnant de l'inspiration, c'est une couleur sédative, apte à calmer les troubles nerveux et mentaux. à éviter chez un tempérament nostalgique et triste et en cas de manque de sommeil. Le bleu et le rouge s’équilibrent dans le violet qui signifie l’amour de la vérité et la vérité de l’amour. Il fut le symbole des noces mystiques du Seigneur et de l’Eglise, de la passion et des martyrs, et représente l’identification totale du Père et du Fils. C’est aussi la couleur des veuves, des évêques et des martyrs, et un symbole de mort pour les Chinois. En psychologie, le violet, couleur de la fusion amoureuse, de la soumission, traduit le besoin d’union, d’approbation et d’identification à un être aimé. Mais ce rouge refroidi renferme quelque chose d’éteint et peut exprimer un étant d’esprit mélancolique, s’accompagnant du besoin de tendresse et de douceur.

mots clés : Jalousie, Mystère, Spiritualité, Mélancolie, Tristesse, Modestie, Religion, Inconscient, Secret, Ténèbres, Mort, Piété, Noblesse

Effets psychologiques de son emploi : Triste, mélancolique, digne.

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

Nés de l'union du rouge et du bleu, deux couleurs aux personnalités totalement opposées, le violet et les autres teintes de sa famille, comme le mauve et le pourpre, suggèrent tantôt mystère, richesse et délicatesse, tantôt malaise, trouble ou provocation. Ces couleurs possèdent une sorte de double personnalité qui leur a toujours valu des réactions très variées. L'histoire des teintures est marquée par celle de la pourpre, ce pigment dérivé d'un mollusque qui, dans le monde antique, servait à colorer les vêtements les plus précieux et était réservé exclusivement aux Empereurs. Cette pratique est à l'origine de l'expression servant à désigner le fils du souverain « Né dans la pourpre ».Dans le monde religieux, on associe le violet au mystère de la Passion du Christ. Le temps de Pâques est marqué par l'emploi des couleurs complémentaires violet et jaune qui symbolisent respectivement le Carême et la renaissance printanière marquée par le jaune des crocus et des jonquilles. Au sein de l'empire britannique, le mauve fut pendant longtemps une des rares couleurs permises, avec le gris, le noir et le blanc, durant les périodes de demi-deuil. Cela explique peut-être en partie l'aversion du milieu de la mode pour cette couleur jusqu'au milieu du XIXe siècle et les connotations lugubres lui ayant été attribuées. Pendant les années soixante, la famille des violets devint extrêmement populaire. Non conventionnelles et provocantes, ces couleurs furent adoptées par une génération de jeunes gens recherchant la liberté. Vous vous souvenez des imprimés orangés et magenta ?

POURPRE

le pourpre est susceptible de réduire les fièvres, les inflammations,  car cette couleur peut faire baisser la température du corps et baisser le rythme cardiaque, a une action sédative sur les reins, contrôle certaines hémorragies, favorable pour les personnes incapables de s'imposer.

MAGENTA

stimule l'organisme, tonifie en particulier le coeur améliore la circulation sanguine a une action diurétique, oriente vers la spiritualité. Cette couleur est indiquée quand il y a un changement car elle agit sur l'équilibre émotionnel, elle  rétablit la pression artérielle et stimule les glandes surrénales ainsi que les reins.

ROSE

amour, coeur, tendresse, douceur, enfance, innocence, positivité, affection, délicatesse, souplesse, féminité, insouciance, le rose est la couleur de la douceur de la docilité, il évoque la beauté féminine délicate, donne l'impression d'une vision pacifique. Cette couleur atténue les tensions, revitalise doucement, exerce une influence positive sur l'esprit et sur le corps, rend le teint frais, atténue les rides, donne une apparence de fraîcheur, sentiment d'appréciation. A choisir quand on veut être apprécié et aimé ou désiré, quand on veut se montrer le plus gentil possible, le rose facilite les relations,à utiliser également pour stimuler son optimisme. A éviter quand on est trop immature et enfantin, déconseillé aux personnes émotives, hypersensibles et aux personnes d'un tempérament. Association du rouge et du blanc, le rose, couleur de la chair, de la rosée régénératrice, de la séduction, symbolise l’amour, la pureté, la fidélité (comme la fleur du même nom)

ROUGE

passion, chaleur, activité, stimulation, vitalité, puissance, instinct, courage, combativité, guerre, sang, sexualité, synonyme d'excitation, de dynamisme et d'agressivité, la couleur rouge est associée au désir et aux instincts liés à l'instinct de survie, force vitale du corps, volonté physique de survivre. Le rouge illustre les passions, l'amour et la guerre. cette couleur peut accélérer le pouls et le rythme cardiaque, élever la tension artérielle, augmenter la respiration, le rouge excitant le système nerveux, stimule la circulation du sang ainsi que l'activité physique et sexuelle. Il aide à guérir les infections, les lésions et les brûlures occasionnées par les rayons ultraviolets. Il peut être une aide pour le manque d'énergie mentale et physique, à utiliser, donc, en cas de faiblesse, d'anémie. Le rouge favorise la cicatrisation des tissus, il peut servir à traiter les blessures et les lésions cutanées dont la guérison s'annonce lente et pénible. Ceux qui aiment le rouge sont joyeux, extravertis et optimistes, le rouge permet parfois de compenser le manque d'assurance, mais il rend agressif et entreprenant et montre souvent des difficultés à maîtriser ses pulsions. A éviter quand on a peur de se laisser aller emporter par ses instincts primitifs.En Egypte, le rouge symbolisait l’amour divin. C’est la couleur du sang frais et du feu qui, selon les anciennes croyances a créée le monde et le détruira. Il symbolise la vie, la chaleur et la génération, mais aussi la destruction. Le rouge vif, ou clair est la force vitale, la richesse et l’amour. Mais, sous son aspect infernal, le rouge correspond à l’égoïsme, à la haine et à l’amour infernal. Dans les textes sacrés des Chrétiens, des Egyptiens, des Hébreux et des Arabes, cette couleur a toujours été associée au feu et à l’amour divin, et a symbolisé la divinité et le culte. Couleur des généraux, de la noblesse, des patriciens et des empereurs à Rome, les cardinaux ont hérité de ce symbole de la souveraineté. Au Pérou, elle était liée à la guerre et désignait les soldats.Au niveau psychologique, le rouge représente la joie de vivre, l’optimisme, la vigueur, l’instinct combatif et ses tendances agressives, la pulsion sexuelle, le désir amoureux, la passion, le besoin de conquêt

mots clés : Force, Passion, Puissance, Interdiction, Danger, Virilité, Courage, Action, Force

Effets psychologiques de son emploi: Chaud, dynamique, stimulant, excitant

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

Le rouge est la couleur qui a le plus d'impact sur nos fonctions physiologiques. Elle excite les sens et active la circulation sanguine. C'est sans doute pour cette raison qu'on l'a toujours associée à la passion, à la sensualité et au désir. Le rouge est souvent considéré comme la couleur des couleurs. À preuve, dans certaines langues, les mots « rouge » et « coloré » sont synonymes ; dans d'autres, « rouge » est synonyme de « beau ». Dans les cultures où la langue ne comprend que quelques termes pour désigner les couleurs, on crée d'abord les termes « clair » et « obscur », puis, si une seule couleur est nommée, c'est toujours le rouge. Le rouge est joyeux. Beaucoup de produits destinés aux enfants ou associés au plaisir sont rouges : ballons, jouets, vêtements, bonbons, etc. La fête de Noël se pare de rouge. Le rouge traduit l'exubérance, la vitesse et l'action. Ce n'est pas une coïncidence si tant de voitures sport sont rouges. Le rouge et l'orangé vif sont les teintes qui se voient le mieux à distance, c'est une des raisons pour lesquelles elles sont utilisées pour avertir d'un danger ou d'une interdiction. Les feux de circulation et les panneaux d'arrêt sont rouges. Les avertissements sur les emballages de médicaments s'impriment en rouge. Le rouge attire l'attention : on l'utilise pour corriger les copies ou pour signaler un produit vendu à rabais. L e rouge, couleur du sang, sert à identifier les services de secours comme la Croix-Rouge. Un peu paradoxalement, ce fut, jusqu'au XIXe siècle, la couleur des uniformes militaires de plusieurs pays. À cette époque, la couleur de l'uniforme n'avait pas à remplir de fonction de camouflage, elle devait au contraire refléter la force et le prestige de l'armée et de son pays. Le rouge, s'il offrait une cible visible à l'ennemi, avait du moins l'avantage de cacher les taches de sang. Le rouge évoque la colère et l'agressivité, comme dans les expressions « voir rouge » et « rouge de colère », ainsi que d'autres émotions, comme dans les expressions « rouge de confusion », « rouge de honte » ou « le rouge lui monta aux joues ».

ORANGE

joie, vitalité, renaissance, expansion, énergie, chaleur, allégresse, renouveau, illumination, mouvement, couleur de l'enthousiasme de l'ardeur et de la volonté de puissance, l'orange induit un sentiment de bien être et de joie de vivre. Cette couleur favorise l'amélioration intellectuelle, ravive les sentiments et procure chaleur et sérénité. Cette couleur peur parfois tonifier les bronches, stimuler la thyroïde et l'estomac, soulager les crampes et favoriser la formation osseuse. L’orangé qui procède du rouge et du jaune désigne la révélation de l’amour divin à l’âme humaine et fut le symbole du mariage indissoluble, mais aussi, par renversement du symbole, de l’adultère, de la luxure, et dans la langue héraldique, de la dissimulation et de l’hypocrisie. Dans les rêves, cette tonalité chaude et brillante, emblème de la luxure, exprime un intense besoin de jouissance et d’expansion, et reflète un équilibre fragile et la nécessité de contrôler ses impulsions. Attribut de Typhon (le monstre qui, en s’attaquant aux dieux de l’Olympe, engagea la lutte entre la lumière et les forces souterraines, le roux a symbolisé dans toutes les mythologies les tendances animales de l’homme, la fécondité extravagante, la perversion, la concupiscence et leurs conséquences : intempérance, débauche, violence, égoïsme...

mots clés : Energie, Ambition, Enthousiasme, Imagination, Richesse, Honneur, 

Effets psychologiques de son emploi : Stimulant, favorise la digestion.

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

L'orangé ne porte ce nom que depuis l'arrivée des oranges en Europe. Le terme apparaît pour la première fois en anglais dans un poème datant de 1044, mais le mot ne passa dans l'usage courant que plusieurs siècles plus tard, vers 1750, lorsque le fruit fut devenu plus accessible en Europe. On associe l'orangé à l'automne et à ses feuillages colorés, au feu, à la terre et à la poterie. Mais malgré cela, l'orangé n'a pas de connotations symboliques aussi fortes que ses voisins sur le spectre des couleurs, le jaune et le rouge. Il passe tantôt pour joyeux et stimulant comme le jaune, tantôt pour une couleur de passion et de fougue comme le rouge, mais toujours à des degrés moindres. Il n'existe pas non plus d'expressions qui mettent l'orangé en vedette comme il en existe pour d'autres couleurs, ce qui démontre le peu d'associations symboliques que nos cultures ont développées avec cette couleur. De plus, on parle de poissons rouges et d'argile rouge alors qu'il serait en réalité bien plus juste de dire « poisson orange » et « argile orange », preuve supplémentaire du rôle secondaire dans lequel l'orangé fut et est encore confiné. Si l'orangé n'a pas réussi à acquérir un symbolisme fort, il demeure que cette couleur occupe une place importante dans les domaines où la sécurité dépend d'une bonne visibilité. Couleur voyante par excellence, l'orangé est employé dans la fabrication de beaucoup de matériel de survie comme les gilets et les vestes de sauvetage, les bouées et les canots pneumatiques.

JAUNE

dynamisme, énergie, aura, lumière, joie, rayonnement, jour, luminosité, illumination, clarté, connaissance, dieu, couleur du soleil et de l'épi de blé, apparenté à la couleur de l'or, le jaune inspire l'optimisme, il aiguise la perception sensorielle, apporte l'espoir, oriente vers tout ce qui est original et nouveau. Le jaune est la couleur de l'esprit, du changement, il dénote une volonté de se libérer de certains poids de contrariétés et de restrictions, permet d'avoir confiance en soi et en ses capacités. Cette couleur peut activer le système lymphatique, les fonctions digestives et la production d'hormones. Le jaune citron entretient le corps et le cerveau, régularise les bronches et accélère le processus de guérison, traite parfois efficacement les troubles hépatiques et les troubles digestifs car il stimule les sucs gastriques et purifie le foie, il active les sécrétions biliaires. Le jaune sert aux états dépressifs car il a un effet bienfaisant sur l'humeur, le jaune aide au manque de concentration, maintient l'éveil, augmente le tonus musculaire et accélère les réflexes. Couleur de la lumière, emblème de l’or, associé au miel, le jaune était la couleur de la lumière céleste révélée aux hommes et de la doctrine religieuse enseignée dans les temples. Mais le jaune lunaire, couleur de l’or terni est du soufre symbolise l’inconstance, la jalousie, les passions dépravés, l’adultère, la culpabilité, la trahison (dans l’iconographie, Judas est vêtu de jaune ; dans plusieurs pays, les juifs devaient porter des vêtements jaunes parce que Judas avait trahi le Christ , ou une étoile jaune... ; en France, on barbouillait de jaune la porte des traîtres, les "briseurs de grève" étaient appelés des "jaunes"...). Au point de vue psychologique, et dans les rêves, le jaune est la couleur de l’intuition et symbolise la capacité de renouvellement, l’entrain, la jeunesse et l’audace, mais aussi souvent l’instabilité et la vanité. Il révèle un besoin de supériorité et à l’extrême, la volonté de puissance aveugle manifestée en prétentions exagérées à une supériorité factice (souvent compensation d’un sentiment d’infériorité mal liquidé ou inconscient).

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

Rien n'illumine un décor autant que le jaune, couleur du soleil, de la lumière, de l'été... En décoration, le jaune est votre plus grand allié dès qu'il s'agit de rendre plus lumineuse une pièce peu fenêtrée ou faisant face au nord. À travers les âges et les cultures, le jaune a tour à tour été associé aux Empereurs de Chine, à la renaissance printanière du temps de Pâques, à la générosité de la terre (au temps des récoltes de blé, de maïs et d'autres céréales), à la philosophie Bouddhiste, et à bien d'autres images. e jaune attire l'attention. On l'utilise pour signaler un danger potentiel ou une interdiction, notamment en circulation automobile : avant de devenir rouges, les feux de circulation passent au jaune ; les panneaux routiers annonçant des travaux de construction ou d'autres dangers sont jaunes ; les doubles lignes jaunes signalent une interdiction de traverser la chaussée. En publicité, le jaune sert souvent à capter le regard, les compagnies de taxis new-yorkaises et les éditeurs d'annuaires téléphoniques - avec leurs pages jaunes - l'ont compris depuis longtemps. Dans les sports, le jaune a différentes significations : au football européen, le « carton jaune » est utilisé pour donner un avertissement à un joueur, alors qu'en cyclisme, le maillot jaune est celui du vainqueur du fameux Tour de France. Le jaune a tout de même son côté moins positif. Il est associé à la maladie - le pavillon jaune signale la quarantaine sur les navires - ainsi qu'à la gêne et au dépit, comme dans l'expression « rire jaune ».En anglais, le jaune est également associé à plusieurs aspects négatifs, notamment aux journaux à sensation et au journalisme malhonnête, que l'on appelle « yellow journalisme », ainsi qu'à la lâcheté comme dans « yellow belly » que l'on traduirait par « froussard ».

BLANC

propreté, innocence, candeur, purification, hygiène, santé, chasteté, naïveté, totalité, absolu, divin, perfection, lumière, clarté, illumination, vérité, début, le blanc renvoie instinctivement à la pureté, aux origines de la vie, le commencement de toute chose,c'est la couleur du baptême, du mariage, le blanc permet la créativité, marquant le début d'une vie spirituelle. C'est aussi la couleur du froid de la neige. Le besoin de blanc se manifeste chez les personnes qui souhaitent emprunter une autre direction dans leur vie, quand on éprouve l'envie d'être libre et léger, quand il faut se montrer disponible, quand on veut paraître plus jeune et plein de fraîcheur. A éviter quand on est distant et glacial, quand on est méticuleux et trop perfectionniste. Synthèse de toutes les couleurs, le blanc est la lumière, et les anciens en avaient fait la couleur de la divinité : les Egyptiens enveloppaient les défunts dans un linceul blanc pour montrer que la mort délivre l’âme pure de son enveloppe charnelle périssable. Chez les Hébreux, la tunique de lin blanc représentait la pureté du Sacrificateur et la justice divine. A Rome, le blanc était la couleur des vestales (prêtresses qui étaient brûlées vivez lorsqu’elles manquaient à leur voeux de chasteté...). C’était aussi le couleur des druides, des initiés Participent de la symbolique du blanc et emblèmes de pureté, vertu et chasteté : la robe blanche de la communiante et de la mariée, le bouquet de fleur d’oranger, le lis, la colombe, le lin, l’ivoire, le diamant, la neige... Par extension, c’est aussi parfois la couleur du deuil d’un enfant, d’un être pur... Sous son aspect maléfique : la lune (le blanc lunaire est celui de la lividité cadavérique et du linceul)

mots clés : Symbole de pureté, vertu et chasteté. Pureté, Innocence, Chasteté, Richesse, Silence

Effets psychologiques de son emploi : Sobre, fidèle, propre, clair.

VERT

espoir, nature,  végétation, chlorophylle, guérison, vie, régénération, renaissance, jeunesse, printemps, arbre, continuité, équilibre, santé, défense, le vert est avant tout la couleur de la nature, de la campagne, le vert rafraîchit, calme, le besoin de se rapprocher de la nature pour retrouver l'équilibre et la santé. Cette couleur exprime la volonté d'agir, la continuité et la persévérance. Le vert est la couleur de la guérison, de la sympathie et de l'harmonie, le vert a une action sédative qui agit comme un antiseptique. Il peut produire un effet calmant sur le système nerveux car c'est la couleur la plus paisible, elle favorise le bien être de l'organisme, accroît la vitalité, et rétablit l'équilibre. A utiliser quand on a besoin de se calmer, quand on souhaite renforcer sa volonté, quand on a besoin de paraître paisible, équilibré et solide. A éviter quand on se passionne, quand on a envie d'aimer et d'être aimé, quand on souhaite être original, car le vert a une tendance à inspirer l'ennui.Le vert, couleur de la nature, est doué d’un pouvoir de régénération, car il capte l’énergie solaire et la transforme en énergie vitale. Il est le symbole de le régénération spirituelle. Couleur des bourgeons printanier, signalant la fin de l’hiver, il symbolise l’espérance. En Egypte, la couleur verte est attribuée à Phtah, le créateur et le stabilisateur, et à l’eau, parce que dans la cosmogonie égyptienne, l’eau était l’élément primordial de la création. Elle désignait la fondation du temps, la création du monde et symbolisait la naissance matérielle et spirituelle, c’est à dire les mystères de l’initiation. Produit de l’association du jaune et du bleu, le vert possède une dualité : c’est la couleur de Vénus, symbole de renouveau, mais aussi de la vengeance ; du dieu serpent aztèque, inventeur des arts, identifié au Thot Mercure égypto latin et au Lug gaulois, médecin, magicien, satiriste et artisan ; du Kirs musulman qui avait pour fonction de concilier les extrêmes (fonction synthétisée par le Caducée). En Chine, le vert désigne l’Est, le printemps, le bois et la charité ; dans le christianisme, la régénération dans les actes, c’est à dire la charité, et par antinomie la dégradation morale et la folie, le désespoir. Teinté de jaune (la couleur des yeux du dragon et des serpents) le vert est la couleur des eaux mortes, de la putréfaction et a une influence néfaste. Sur le plan psychologique et dans les rêves, le vert, couleur de la vigueur sexuelle, reflète le besoin d’épanouissement, d’estime, de valorisation, de culture et de connaissance.

mots clés : Nature, Immortalité, Repos, Foi, Jeunesse, Espérance, Fécondité, Satisfaction, Calme

Effets psychologiques de son emploi : Calmant, équilibrant, reposant, activité spirituelle.

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

Au Moyen Âge, le vert était considéré comme une couleur portant malheur, voire une couleur maléfique associée au Diable. Le vert symbolisait la superstition et il fallait éviter de porter un vêtement de cette couleur. Dans la culture occidentale, au fil du temps, on peut constater que le vert a cessé d'être associé au mal ; il est plutôt devenu un symbole du destin, du hasard, à la fois de la chance et de la malchance. Le vert est, en certaines circonstances, perçu comme une couleur ayant trait à ce qui est instable, à ce que l'on désire et qui est incertain ou éphémère : que ce soit l'amour, l'espérance, la jeunesse ou encore, le jeu. On a qu'à penser aux tables de jeu (qui sont vertes depuis le XVIIIème siècle au moins), tables de billard, tables de ping-pong, courts de tennis, terrains de football et de baseball. L'instabilité, le hasard, la victoire ou la défaite s'habillent de vert. En ce qui a trait aux vertus du vert, mentionnons que c'est une couleur qui a un effet positif sur le système nerveux ; il aide à donner un sentiment de détente, c'est un anti-stress. Le vert crée une ambiance rassurante, un sentiment de confort et de lien avec la nature. Le vert évoque tour à tour la nature, la santé et bien d'autres choses encore. Ces quelques expressions associées au vert témoignent des nombreux symboles que revêt cette couleur : « rester vert » (jeunesse), « donner le feu vert » (permission), « être vert de colère » (colère), « être vert de jalousie » (jalousie), « avoir le pouce vert » (jardinage), « en voir des vertes et des pas mûres » (étonnement).

MARRON

terre, protection, nid, maison, retenue, matière, tronc d'arbre, terre cuite, matérialité, simplicité, naturel, mère, accueil, régénération, humilité, valeurs authentiques, la couleur du bois, de la terre, le marron évoque une idée de confort, de simplicité, de régénération physique. Cette couleur a la possibilité de détendre, elle apaise le corps et l'esprit, inspire la persévérance, l'attachement aux traditions et aux habitudes, elle donne un sentiment de respect chez autrui. Le marron ralentit les facultés mentales et physiques en étouffant leur expression. Contre indiqué aux gens trop matérialistes, aux personnes trop terre à terre,  le besoin de marron apparaît en cas de certains malaises physiques. Le marron montre parfois un caractère rude, dépourvu de gentillesse et de tact.Le brun, couleur de la terre, de la boue et du feuillage d’automne renferme des idées de dégradation et de mort. Dans la symbolique chrétienne, le rouge noir, mélange de feu, de fumée, de cendre et de suie est le symbole de l’amour infernal et de la trahison. Couleur de la matérialité, le brun correspond à l’agressivité latente ou déclarée, la méchanceté, l’obstination, l’avarice, l’égoïsme. Dans les rêves, il traduit le besoin de confort et de sécurité.

GRIS

neutralité, impersonnel, béton, fumée, austérité, modération, monotonie, absence d'affectivité, métal, technologie, poussière, pierre, froideur, indifférence, brouillard, discrétion, anonymat, le gris a tendance à dévitaliser, à éteindre, à atténuer l'enthousiasme et le dynamisme. Cette couleur peut parfois déprimer, atténuer l'envie de bouger et stopper l'esprit d'initiative. Elle traduit le besoin d'éviter les émotions intenses et toute implication profonde dans les événements de la vie. Cette couleur favorise le besoin de soutien, le sentiment de se protéger, elle rend sérieux, fiable, méticuleux mais peut être trop strict, en porter incite au sens du devoir. Union du blanc de l’innocence et du noir de la culpabilité, le gris fut l’emblème chrétien de la mort terrestre et de l’immortalité spirituelle, de l’innocence calomniée, noircie, condamnée par l’opinion ou les lois. C’est aussi la tonalité de la tristesse, de l’anxiété, de la rêverie vague. Dans la Bible, c’est la couleur de la cendre, symbole de pénitence et de deuil. Couleur équivoque, le gris traduit le manque de vigueur des asthéniques, des déprimés, l’égoïsme, le refus de l’engagement, l’enclos narcissique, et, dans les rêves, l’excès d’indifférence, l’ennui, la froideur, le besoin de tranquillité.
mots clés : Tristesse, Modernisme, Peur, Monotonie, Sobriété

NOIR

séparation, ténèbres, obscurité, nuit, mort, fin, deuil, mal, côté obscur, enfers négations, mystère, refus, douleur, fermeture, destruction, révolte, pouvoir, force, charme, absolutisme, raffinement, luxe, rigueur, répression, dépression, transformation, quelque chose que l'on perd et qui devient autre chose,  le noir est la couleur du pouvoir, du luxe, il évoque l'obscurité, la fin, la mort, l' absence. Cette couleur offre de la retenue mais exerce un pouvoir puissant d'attraction sur les adolescents, les intellectuels, les créatifs. Le noir évoque la carrière, choisir de s'habiller en noir revient à témoigner d'une transformation radicale de la personnalité, un besoin de s'isoler, une volonté de prendre de la distance et de se mettre à l'abri des interférences extérieures. La couleur noire rime avec aristocratie, élégance et sobriété, luxe et séduction raffinée, elle exerce un certain pouvoir d'attraction. A choisir quand on veut offrir une image de soi raffinée, élégante et sophistiquée,  lorsque l'on a tendance à se détacher, lorsqu'il y a séparation, quand on a besoin d'une pause. A éviter quand on se sent déprimé, quand on a peur, quand on ne veut pas accentuer une image de soi trop dur et autoritaire, quand on est vieux ou fatigué, cela a tendance à faire ressortir les rides et à vieillir. Le noir, négation de la lumière, est le symbole du néant, de l’erreur, de ce qui n’est pas et s’associe à la nuit, à l’ignorance, au mal, à ce qui est faux. Il indique "l’ignorance enfantée par le mal et par toutes les passions égoïstes et haineuses". Couleur du charbon, il évoque le processus de la combustion, prélude à la régénération et renferme une idée de résurrection. Les rites initiatiques de l’antiquité comportaient des épreuves nocturnes : le postulant traversait une mort symbolique dans un lieu obscur, pour devenir un homme nouveau et renaître à la vie spirituelle. On peut y voir l’expression du complexe d’abandon, inséparable de la mélancolie et souvent accompagné de la peur de la vie et du désespoir, tendance reflétées dans les rêves, ainsi que le besoin d’indépendance.

mots clés : Mort, Deuil, Nuit, Mystère, Monotonie, Tristesse, Détresse, Angoisse, Noblesse, Distinction, Élégance, Silence

Effets psychologiques de son emploi : Passif, triste, déterminé, pessimiste.

Extrait :La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Le Temps Apprivoisé ; 1993 ; 256 pages.
Pastoureau, Michel ; Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999 ; 255 pages ; Collection Symbolique et société.

En décoration ou dans le domaine de la mode, le noir est le symbole par excellence de l'élégance, de la modernité. On a qu'à penser au « smoking », aux tenues de cérémonie, aux objets de luxe ; il représente la richesse, le raffinement, voire même, le mystère. Depuis longtemps, on l'a beaucoup associé aux vêtements ecclésiastiques ; de plus, il évoque la dignité, le pouvoir et la menace. Le noir est symbole d'autorité : que ce soit l'uniforme du policier, du surveillant, ou encore, de l'avocat ou du juge. Mais, le noir comporte aussi des connotations négatives : on l'attribue à l'austérité, et il est par tradition, associé au deuil, à la mort et aux ténèbres. Plusieurs expressions dans notre langage font référence au noir : « avoir des idées noires », « broyer du noir », « être sur la liste noire », « mouton noir », « jeter un regard noir », « marché noir », « bête noire ». Comme on peut le constater, toutes ces expressions ont une connotation négative. Qu'à cela ne tienne, ce ne sont là que des mots Si vous aimez le noir, rien ne vous empêche de l'utiliser de façon sensée et de créer un décor raffiné, ou encore de porter un vêtement noir parce qu'il vous va bien et vous donne ce petit air racé et mystérieux

Symbolique des couleurs par civilisations

 

ROUGE

BLEU

VERT

JAUNE

BLANC

Chine

Joie
Mariage

Paradis
Légèreté

Dynastie Ming
Paradis
Légèreté

Naissance
Santé
Force

Mort
Pureté

Egypte

Mort
Méchanceté
Désert

Vertu
Vérité
Fidélité
Immortalité

Fertilité
Force
Islam

Joie
Prospérité

Joie
Fête

Etats-unis

Danger

Masculinité

Sécurité

Lâcheté

Pureté

France

Anarchisme
Communisme

Liberté
Paix
Royauté

Criminalité

Temporalité

Monarchie
Neutralité

Inde

Vie
Créativité

...

Prospérité
Fertilité

Succès

Mort
Pureté

Japon

Colère
Danger

Méchanceté
Bassesse

Futur
Jeunesse
Énergie

Grâce
Noblesse

Mort

Source : CRIM formation - Ecole polytechnique de Montréal

FROID

CHAUD

bleu

rouge

moins

plus

ombragé

ensoleillé

apaisant

excitant

lointain

proche

transparent

opaque

fin

épais

aérien

terreux

léger

lourd

Extrait de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org/

Travail sur soi

Les couleurs et les sons 

"Nous vous avons donné maintes fois des exercices qui pouvaient vous aider à élever votre fréquence vibratoire, des exercices qui pouvaient vous aider à vous centrer au plus profond de vous-mêmes et aussi à ouvrir votre conscience et votre cœur mais hélas vous ne les pratiquez pas, du moins peu souvent.

Nous vous avons souvent dit que dès que vous élevez votre fréquence vibratoire, vous êtes à un certain niveau de conscience et que rien ne peut vous atteindre appartenant à la troisième ni même à la quatrième dimension qui est essentiellement la dimension de l’astral.

Bien sûr, lorsque vous êtes dans la matière il ne vous est pas toujours facile d’élever votre fréquence vibratoire ! Parfois vous y arrivez fort bien, mais malheureusement elle chute aussi de façon très importante en raison de votre comportement.

Plus vous vous transformerez, plus vous prendrez conscience de votre pouvoir intérieur, plus vous travaillerez avec la Divinité qui demeure en vous, avec vos dimensions multiples et votre soi supérieur, et moins vous aurez besoin d’une quelconque aide extérieure.

Il est cependant toujours très intéressant pour vous d’utiliser l’harmonie des couleurs. Les couleurs, comme les sons,+ ont une importance considérable. Si vous saviez les utiliser de la bonne façon, vous pourriez également, par les sons et les couleurs, rétablir l’harmonie parfaite dans tout votre corps et vous régénérer. Cela vous sera donné, cela commence déjà à être un peu diffusé mais seulement en fonction des possibilités d’intégration et de compréhension de ces techniques par ceux qui les enseignent.

La couleur et le son doivent être en harmonie avec votre fréquence vibratoire et ils vous aident à rétablir votre harmonie. Notre enseignement n’a pas pour but de vous donner ces techniques, d’autres vous les donneront et vous les trouverez aussi vous-même.

Vous pouvez déjà vous rendre compte que pour vous une couleur a une plus grande importance qu’une autre car tel jour vous prenez tel vêtement de telle couleur. Il en est de même pour la musique, une musique vous convient, un son vous convient parfaitement un jour mais qui le lendemain peut vous agresser. Vous devez écouter de plus en plus votre intuition, votre voix intérieure qui vous parle en permanence. C’est celle de votre conscience spirituelle, vous ne l’écoutez pas assez souvent.

La couleur violette est une couleur d’épuration et de transformation. En épurant les corps subtils elle peut permettre au corps physique d’élever ses vibrations. Cette couleur doit toujours être utilisée en premier lorsque vous travaillez avec les couleurs, et il faut toujours finir par la lumière qui représente l’Amour.

Certains pensent se rendre invisible pour les forces de la lumière sombre en revêtant une robe de lumière violette. Nous ne l’entendons pas de cette façon ! La foi étant une énergie considérable, ceux qui la ressentent ainsi se créent automatiquement une protection par leur propre lumière intérieure. Dans ce cas ce n’est pas la lumière violette qui protège, c’est la conscience de l’être humain, la conscience et la foi profonde qui créent cette protection.

Peu importe le travail que vous faites ! Lorsqu’un travail important a été opéré en vous, vous n’avez besoin d’aucune protection spécifique ! La protection, c’est comme un filet sous vos pas pour vous empêcher de chuter. Dès que vos pas sont suffisamment assurés, vous n’avez plus besoin de filet car vous savez que vous ne chuterez pas.

Plus les jours, les mois, les courtes années passeront, plus votre conscience et votre cœur s’ouvriront, plus votre fréquence vibratoire s’élèvera et moins vous serez soumis aux forces de la lumière sombre. Cependant nous vous le répétons : un travail important doit être fait en chacun d’entre vous parce que s’il demeure en vous des énergies de peur, des énergies de doute, de colère, votre fréquence vibratoire redescend très rapidement.

Les énergies que nous, vos Frères de Lumière, vous envoyons de tous les points l’Univers, vous stabiliseront de plus en plus sur des hautes fréquences vibratoires. Votre travail évolutif vous paraîtra de moins en moins difficile, votre compréhension s’affirmera davantage, vous comprendrez avec une grande aisance ce qui vous était encore hermétique peu de temps auparavant. Tout se fera d’une façon naturelle. Vous constaterez de jour en jour à quel point vous vous transformez. Vous n’aurez alors besoin d’aucune protection, vous demanderez simplement que l’Amour Universel vous pénètre en permanence, que la Lumière dorée illumine votre vie. Vous vous unirez à toutes les forces d’Amour de l’Univers. Lorsque vous créerez cette union, vous n’aurez plus à craindre quoi que ce soit, ni de vous-mêmes, ni de l’extérieur.

Les humains ont souvent besoin de supports, que ce soit celle d’un mantra, d’une prière, ou le support de projections. C’est important pour vous en troisième dimension, mais petit à petit vous n’en aurez plus besoin. Tout va s’accélérer et beaucoup d’entre vous diront : « j’aimerais que le temps ralentisse, je ne peux plus suivre, tout va trop vite, les événements et les expériences de la vie ». Vous aurez l’impression de courir à perdre haleine vers votre futur, vers votre devenir, et vous n’aurez même plus le loisir de vous asseoir sur le bord de la route pour vous reposer. Vous serez pris dans un tourbillon qui ne s’arrêtera qu’à la fin de la transition.

Si vous avez bien su vous préparer, si vous avez su nettoyer tout ce qu’il y avait à nettoyer en vous, si vous avez su lâcher prise et comprendre ce que sont réellement la vie et ses nécessités, ce tourbillon vous sera moins pénible. Il vous emportera à grande vitesse mais il vous projettera aussi vers des sommets beaucoup plus élevés sans vous détruire. »

Pour une utilisation commerciale des images, veuillez s'il vous plait me contacter.

retour à la PAGE D'accueil

les images et les textes présentés sur ce site sont la propriété de leur auteur, merci de la respecter

copyright 2009 (les images enchantées) - tous droits réservés